dimanche 21 décembre 2008

LES GUERRES SECRETES



Intégrale publiée par Panini dans la collection Best of MARVEL, ces épisodes avaient été publiés dans les Spidey 66 à 77 (chez Lug) et Guerres secrètes 2 dans les n° 78 à 87. Jespère que Panini sortira la suite auquel cas je vous conseillerais d'acheter d'occasion les Spidey (si vous ne les avez pas déjà). Sachant qu'avec le numéro 87 commence "l'Escadron Suprème" de Gruenwald, très bonne maxi-série éditée dans son intégralité et se cloturant au 99.

J'ai trouvé ce "Best of" d'occasion alors je l'ai pris. Un moment donné dans la vie, par besoin financier ou par manque de place, on doit faire des choix et je n'ai pas gardé mes Spidey, J'ai donc voulut, avec du recul, le redécouvrir.

Jim Shooter (Avengers...) au scénario a fournit un crossover de grande envergure où Fatalis et Captain américa, il faut le dire, tiennent la vedette.
Mike Zeck (Captain América, Master of Kung-Fu...) et Bob Layton (Iron Man, etc...) sont aux dessins. Sans être transcendant, leurs travaux restent corrects.

L'histoire : Une entité cosmique répondant au nom de Beyonder convoque les super-héros et les supervilains de la Terre, ainsi que Galactus sur une planète qu'il a construit avec des bouts d'autres mondes. Séparés en deux camps, du moins au début, ils devront s'affronter et les vainqueurs verront leurs voeux exaucés.

TRADUCTION : Laurence Belingrad

S'il y a une plaie dans les comics book , c'est les crossovers ! Ils grignotent vos porte-monnaies... Il vous faut acheter des revues que vous n'achetez pas habituellement afin d' avoir l'histoire entière. Il vous faut acheter une revue que vous n'achetez pas habituellement pour avoir votre super-héros préféré parceque vous êtes complétiste. Comme tout le monde, je l'ai été, mais quand vous avez Wolverine ou Spider-Man un peu partout (ces deux là sont aussi doué que Madrox... remarquez chez DC, c'est Batman ou Superman ! ), à un moment donné, vous laissez tomber. A ce moment là, vous avez une chance de pouvoir lire des comics peu ordinaire car votre budget n'ait plus amputé. Du coup, vous pouvez vous pencher sur From Hell, V pour Vendetta, Watchmen, Maus, Cages et beaucoup d'autres. Depuis quelques années, il y a une course aux crossovers (voire une surrenchère) chez DC et Marvel et c'est bien regrettable !

Ce bouquin présente l'avantage de ne pas sortir une pile de douze Spidey pour lire la saga en entier. Même si j'ai grandit avec Strange ou Spécial Strange, j'avoue préféré, aujourd'hui, les belles éditions cartonnées. Petite particularité, cela arrive parfois, Panini a inséré les couvertures entre chaque épisode, je les préfère placées là plutôt qu'à la fin (par contre le comic code autorithy n'apparait pas, ce n'est donc pas les versions US bien que ce soit les mêmes couvertures).

A découvrir ou à redécouvrir...

4 commentaires:

Neault a dit…

Petite précision sur la "course aux crossovers".
Chez Marvel, il ne s'agit plus en fait de crossovers au sens strict du terme (comme pour Onslaught ou la Saga du Clone) avec une histoire qui débute dans une série, se poursuit dans une autre et se termine dans une troisième.

En fait, les grands évènements récents (House of M, Civil War, World War Hulk, Secret Invasion, etc.) sont articulés autour d'une saga principale et indépendante. Les séries régulières sont ensuite impactées (par des tie-ins) mais le lecteur, du coup, peut choisir quel "complément" acheter ou délaisser.

Pour les complétistes, ça ne change pas grand-chose, mais pour le lecteur occasionnel, c'est tout de même plus simple à gérer.

Biaze-Dredd a dit…

s'il y a "une variante crossover" (je trouve l'expression sympa, j'invente des mots -lol-), le but reste de vendre plus et cela marche même si les non complétistes peuvent "gérer".

Là dessus on a encore le style : Civil War, les Civil War variant, les Civil War librairie puis les coffrets Civil War, je pense qu'à un moment faut arréter, Panini ne fait qu'adapter le système américa : livre simple, variante, trade paper back, numéro anniversaire, omnibus... et on a toujours le même livre.

Neault a dit…

Ah mais là tu parles des différentes rééditions, c'est encore un autre sujet.
D'ailleurs les Civil War "librairie", par exemple, ne sont qu'un pâle condensé de l'évènement, bien plus vaste en kiosque (même en VF).

Le fait que le but soit de vendre par contre n'est pas choquant. Même ce clown de Moore est obligé de vendre pour vivre. On ne reproche pas au boulanger de vendre ses croissants, évitons de jeter la pierre aux auteurs ou aux éditeurs. Panini a bien des tares à se reprocher, mais vendre des comics, c'est tout de même la moindre des choses.

Quant au fait d'avoir toujours le même livre, je crois qu'il ne s'adresse pas aux mêmes lecteurs déjà. Et puis, personne ne leur met un flingue sur la tempe pour les obliger à acheter. Ce qui ne se vend pas disparaît. On le sait bien.

Biaze-Dredd a dit…

je ne suis pas choqué par le fait de vouloir vendre plus, c'est le but de toute entreprise (elle doit vivre et faire vivre ses salariés). Par contre acheter 10 livres différents et avoir un résumé d'une ou plusieurs pages dedans, avoir des ramifications sans grande importance,etc..., déjà ça c'est lourd mais en plus quand tu rajoutes du markéting de ce genre, ça devient pénible...
C'est clair que l'on oblige pas les gens à acheter le livre mais tant qu'à faire un blog sert à donner des avis et je conseille aux gens de ne pas acheter un livre en double pour plutôt se tourner vers de l'inédit (quitte à être déçu !)
Peut-être également que de bonnes bd ne disparaitraient pas si les gens n'achetaient pas 2 ou 3 fois le même livre ! Par exemple, il a fallut 3 éditeurs à Strangers in Paradise pour s'imposer alors que cette série est géniale. C'est regrettable.